Innovation: survival of the fittest

Expert advice

Innovation: survival of the fittest

Innovation is not an option but an obligation to survive the competition. Each year, 4% of our turnover is earmarked for research and development, i.e. about 20 million euros. Added to that is the contribution of our State customers which amounted to some fifty million euros in 2016.

In particular, we are managing the emblematic Scorpion programme to renew the French army’s main armored vehicles (the Griffon troop carrier and Jaguar light tank), in conjunction with Thales and Nexter. We also look after the maintenance of its historical fleet of vehicles.

High value-added activities

Spécialiste de l'intégration de systèmes terrestres protégés, nous nous sommes recentrés sur des activités à valeur ajoutée : l'architecture des plates-formes, les briques technologiques clefs et innovantes, les opérations d'intégration des différents systèmes.

En matière d'innovation, nous nous sommes lancés le défi suivant : trouver la parade à l'embonpoint des véhicules. Alimentée par les besoins en protection et en technicité de leurs utilisateurs, cette dérive grève leur mobilité et leur autonomie, et pèse sur l'« empreinte logistique » des armées. Épaulé par la Direction générale de l'armement (DGA), nous avons ainsi investi dans un démonstrateur équipé d'une transmission hybride fiable et robuste.

En parallèle, nos équipes s'efforcent d'électrifier d'autres fonctions mécaniques, d'optimiser l'isolation de l'habitacle, de diminuer les dépenses en énergie du véhicule au moyen d'algorithmes embarqués, capables d'analyser son statut (à l'arrêt, en marche) et les besoins réels de l'équipage (au repos, en veille, au combat). Pour y stocker plus d'énergie, nos ingénieurs creusent la piste des piles à hydrogène en partenariat avec le Commissariat à l'énergie atomique

Unmanned vehicles

Autre sujet majeur, nous souhaitons franchir le cap technologique qui sépare la génération des véhicules téléopérés des machines entièrement autonomes. Pour qu'un engin de déminage puisse, par exemple, « ouvrir » une route tout seul, cela nécessite de pouvoir, à distance, analyser le sol et le sous-sol afin de déterminer son itinéraire, mais aussi que le véhicule sache gérer un imprévu.

Il faut combiner des satellites, des drones, de l'intelligence artificielle. Nous animons une « task force » composée de deux laboratoires publics de réputation mondiale, le BRGM pour la géologie et l'Onera pour le domaine aéronautique, et de deux pépites du secteur privé, CAR&D pour la simulation dynamique des véhicules en tout terrain et Magellium pour la géo-information.

Predictive maintenance

Our third main playing field concerns global service provision. The onboard sensors on our platforms offer users the possibility of anticipating breakdowns by carrying out predictive maintenance. In the future, thanks to our additive manufacturing machines, certain parts will be made directly on the battlefield or in the units. And military mechanics will wear connected glasses for remote troubleshooting in real time by our in-house technicians.

These high-tech methods explain why we can already contractually guarantee our customers operational availability of their vehicles. It is already the case of the VT4 tactical vehicle which is replacing the P4. But we don’t innovate just for the sake of innovation. Our aim is to meet customer demands and control prices: lean innovation is our watchword.

Emmanuel Levacher, CEO of Arquus

We don’t innovate just for the sake of innovation. Our aim is to meet customer demands and control prices.