LA FONDATION DU PATRIMOINE D’ARQUUS INAUGURE SON CONSERVATOIRE

Fondation du patrimoine arquus

LA FONDATION DU PATRIMOINE D’ARQUUS INAUGURE SON CONSERVATOIRE

Créé il y a un an, le Fonds de dotation d’ARQUUS pour le Patrimoine inaugure le 17 juin à Garchizy (Nièvre) le Conservatoire d’ARQUUS.

Visite Guidée du Conservatoire par Grégoire Verdon

RDV le 17 juin pour l'inauguration

Le Conservatoire du Patrimoine, inauguré officiellement ce 17 juin 2021, est un lieu de mémoire consacré au génie des pionniers, ingénieurs, concepteurs qui ont construit l’Histoire de ce qui est aujourd’hui Arquus, au service des armées. Loin d’être figé dans le temps et dans l’espace, il se veut un pont solide entre les époques , un espace de filiation technique et technologique, un lien tangible entre le passé et le présent d’Arquus. Au sein de ce Conservatoire, les ingénieurs et techniciens actuels d’Arquus viennent inscrire leur action dans les pas de leurs aînés et témoigner de la mission constante d’Arquus : servir les Armées en imaginant, en concevant, en produisant et en soutenant dans la durée les matériels les plus adaptés aux besoins du champ de bataille.


A l’exemple de ses grands anciens, Arquus ne se conçoit que dans une symbiose complète avec les Armées, à l’image de Louis Renault venant proposer le char FT au général Estienne, ou à celle de Louis Delagarde concevant le moteur de l’EBR pour donner à l’armée de Terre le véhicule de reconnaissance le plus discret de sa génération.

C’est dans l’esprit de ce pont entre les époques, toutes unies par un sens constant de la mission, que le Conservatoire du Patrimoine présente aujourd’hui, à titre exceptionnel, les trois véhicules les plus récents de ses gammes : trois véhicules qui héritent d’un savoir faire unique, développé tout au long de nombreuses décennies de travail aux côtés des Armées : le Griffon, le Scarabee et l’Armis.

griffon et scarabee arquus

Ce Conservatoire a pour objectif d’inventorier, répertorier, contextualiser, mettre en valeur et présenter les objets, documents, véhicules constituant l’histoire d’Arquus ou des marques historiques qui font partie de l’héritage de l’entreprise. Ce Conservatoire rassemble d’ores et déjà plus de 70 véhicules militaires issus des collections d’ARQUUS, mais aussi de dons et de partenariats très prometteurs.

Le 17 juin, à 11 heures, Emmanuel LEVACHER, Président d’ARQUUS, recevra de nombreuses personnalités des mondes civil et militaire et de l’Administration sur le site du Conservatoire des Trois Glorieuses, au Centre de Maintien en Condition Opérationnelle (CMCO) à Garchizy (58).

le conservatoire nourri par les sites ARQUUS et les partenariats

Ce Conservatoire du Patrimoine d’ARQUUS a été créé par la Direction du Patrimoine d’ARQUUS au sein d’un vaste projet de culture des racines du Groupe et de ses marques historiques les plus prestigieuses, Panhard, Renault, Berliet, ACMAT, Auverland et de nombreuses autres.

Le Conservatoire est alimenté par les sites industriels actuels d’Arquus : Marolles-en-Hurepoix, site historique de Panhard, avec notamment les AML, EBR, VBL ; Saint-Nazaire, site historique d’ACMAT avec les VLRA ; Limoges, site de production de moteurs militaires depuis les années 30, puis site de production notamment des VAB et des GBC180 de l’armée de Terre. Il est nourri par des fondations, musées, mais aussi des collectionneurs privés.

Emmanuel Levacher lors de l'inauguration du conservatoire du patrimoine

Toutes les générations de véhicules militaires représentées

Le défi consiste à rassembler dans un premier temps des véhicules de l’après Deuxième Guerre mondiale, en service ou non dans les forces armées françaises et étrangères, comme l’EBR, l’AML, le VAB ou encore le camio GBC 8KT.

Dans un deuxième temps, le Conservatoire s’est donné comme objectif de rechercher des véhicules plus anciens, à roues ou à chenilles, appartenant à son patrimoine historique. Certains de ces véhicules, appartenant au Musée des Blindés, seront présentés le 17 juin devant les locaux du Conservatoire, ainsi le FT, char de la Victoire en 1918, le char Somua, la chenillette Renault UE35 ou le char B1Bis.

Un Fonds de dotation du Patrimoine ARQUUS a été créé en vue de recueillir des fonds, legs ou mises à disposition, au titre de la loi sur le mécénat (1983) pour soutenir la démarche d’ARQUUS au profit du Patrimoine. C’est à ce titre que le Conservatoire a pu réaliser des travaux d’aménagement en vue de l’exposition du 17 juin, et recevoir des dons et prêts de véhicules qui faisaient défaut à sa collection.

Du Berliet CBA au Scarabée


Berliet CBA

Ainsi le Conservatoire abrite-t-il d’ores et déjà une dizaine de véhicules du Musée des Blindés (Saumur) mis à disposition par l’armée de Terre, la collection Paul Legueu, don de la famille du fondateur d’ACMAT et un VLRA mis à disposition par M. Fortin, collectionneur privé. Deux tourelles, la tourelle Mistral offerte par MBDA et la tourelle 25 mm cédée par John Cockerill rejoignent la collection respectivement sur un VBL et le CRAB.

Le véhicule le plus ancien de cette exposition est un Berliet CBA de 1916, mis à disposition par la Fondation Berliet, de même qu’un GBC 8KT issu de son Conservatoire du Montellier (69).

Cette inauguration est l’occasion de présenter une exposition de l’Associat ion Renault-Histoire, consacrée à la vie des usines Renault de Boulogne Billancourt pendant la Première Guerre mondiale.

Ce Conservatoire sera désormais ouvert sur rendezvous, en attendant une future évolution vers l’accueil au public dans les années à venir.

popin Newsletter
Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter
close popin Newsletter