Départ des missions « Fennec » pour les véhicules de combat d’outre-mer (VCOM)

Départ des missions « Fennec » pour les véhicules de combat d’outre-mer (VCOM)

Les premiers véhicules de combat d’outre-mer achetés par l’armée en avril 1962 aux Ateliers Legueu de Meaux, sont immédiatement affectés à deux missions baptisées « Fennec » pour les tester en conditions extrêmes dans le désert du Sahara. *

Partant d’Alger, l’une doit rejoindre Atar en Mauritanie vers l’Ouest, l’autre Largeau au Tchad via Tamanrasset. Chacune des missions comprend 2 véhicules et un effectif de 10 hommes. La mission Fennec 2, la plus difficile, connaît des températures de 52°C et doit affronter le désert du Ténéré.

com fennec

Le VCOM des missions « Fennec »

A leur retour chaque mission avait effectué 30000 km prouvant la résistance et la fiabilité des VCOM. « On peut constater que la piste a plus fatigué les hommes et leurs bagages que les véhicules eux-mêmes », écrit un observateur, il ajoute : « maniable, robuste, sobre, léger, aérotransportable, capable d’utiliser les frêles pont africains, de franchir les pentes les plus abruptes (…), riche en réserve d’eau et de carburant, d’un entretien particulièrement simple, extrêmement logeable et se prêtant à des utilisations variées(…)le VCOM ,ne peut manquer de contribuer à rehausser le prestige de la technique française ».

POUR ALLER PLUS LOIN…

Livres : L’armée, avril 1964, n°37 Charge utile magazine, Hors série n°67