Sainte Véronique patronne des photographes des armées

Sainte Véronique patronne des photographes des armées

Patronne des photographes et des cinéastes, Sainte Véronique est donc celle de L’ Établissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense (ECPAD).

Saint Véronique, patronne des photographes

C’est pendant la Première guerre mondiale que l’Armée commence à se préoccuper de produire des photos et des films pour lutter contre la propagande adverse.

saint véronique, patronne des photographes des armées

Sainte Véronique est toujours représentée
exposant le linge imprimé de l’image de la
Sainte Face.
(ECPAD)

Elle forme des photographes qui sont envoyés au plus près des combats et crée un premier service, la section cinématographique des armées dont les objectifs sont d’appuyer la communication, de constituer des archives pour garder la mémoire et d’assurer la formation. L’ECPAD, installé au fort d’Ivry, est l’héritier des différents services créés au cours du XXe siècle. Véronique signifie « vraie image » parce que selon la tradition, une image du visage du Christ s’est imprimé sur le voile avec lequel elle l’essuyait pendant la Passion. Chaque année le 4 février l’ECPAD organise un évènement visant à renforcer sa cohésion

Une dizaine d’autres saints patrons existent

Pour aller plus loin…

Article : ECPAD, Histoire du cinéma des armées [on-line], disponible sur : http://www.ecpad.fr/histoire-du-cinema-des-armees/

Article : Violaine Challéat, Le cinéma au service de la défense, 1915-2008, Revue historique des armées [on-line], 252 | 2008, 2008, disponible sur : http://journals.openedition.org/rha/2983

Crédit photo : akg-images / Archives CDA / St-Genè

popin Newsletter
Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter
close popin Newsletter