Saint Roch patron des unités cynophiles

Saint Roch patron des unités cynophiles

Depuis l’Antiquité, les armées utilisent des animaux pour les aider. Eléphants, chevaux, dauphins, pigeons, chats ou chiens sont dressés pour être des partenaires des soldats et les seconder dans leurs missions. Certains reçoivent même des médailles pour leur bravoure.

Dans l’armée de terre, un bataillon d’infanterie est spécialisé dans la formation d’environ 300 chiens par an en binôme avec un homme.


L’étroite complicité entre un soldat et son chien

Il s’agit du 132e bataillon cynophile de l’armée de Terre (132e BCAT), subordonné directement à la 1ère division et basé à Suippes (Marne). Ces binômes homme/chien sont formés pour appuyer les unités d’infanterie. Parfaitement dressés, les chiens sont une aide précieuse pour la détection d’explosifs, de stupéfiants, la recherche de blessés, de disparus etc…. Leur fête se déroule traditionnellement le jour de la Saint Roch en souvenir de ce pèlerin du XIVe siècle qui guérissait les malades de la peste. Jusqu’au jour où l’attrapant lui-même, il se retira dans les bois, où un chien lui apportait, tous les jours, un pain dérobé sur la table de son maître. Il est toujours représenté montrant sa plaie, un chien se tenant à ses côtés. L’expression « c’est saint Roch et son chien » désigne deux personnes inséparables.

POUR ALLER PLUS LOIN…

Article : Les animaux pendant la première guerre mondiale, Disponible sur : http://www.horizon14-18.eu/animaux-et-guerre.html

Vidéo : Les chiens en opération, Disponible sur : https://www.youtube.com/watch?v=-2HxrO8sMRc

Source : https://twitter.com/Defense_gouv/status/897810541770625024