Saint Maurice, patron de l’infanterie

Saint Maurice, patron de l’infanterie

Le 22 septembre 302, à Agaune en Valais (Suisse), toute une légion romaine originaire de Thèbes en Egypte est massacrée sous l’Empereur romain Dioclétien.

Parvenue dans les Alpes depuis l’Egypte, la légion romaine que commande Maurice compte 6000 soldats chrétiens. Lorsqu’elle reçoit l’ordre impérial de persécuter les chrétiens, elle refuse et préfère subir le châtiment de la décimation.


Lucas Cranach l’Ancien, Saint Maurice,
1520-1525

Un soldat sur 10 est exécuté. Mais cela ne suffit pas à les faire changer d’avis, et c’est finalement toute la légion qui est massacrée avec Maurice. « Mieux vaut pour nous mourir innocents que vivre coupables » auraient-ils dit avant de périr en martyrs. Très populaire, Saint Maurice est le saint patron des chasseurs alpins, de l’infanterie française mais également de l’infanterie suisse et américaine.
Surnommée « la reine des batailles » l’infanterie constitue pendant des siècles l’élément principal de la mêlée au combat. Aujourd’hui équipée de blindés comme le Véhicule Blindé de combat d’infanterie (VBCI), l’infanterie française est motorisée et blindée depuis le Véhicule de l’Avant Blindé (VAB) entrée en service en 1976.

POUR ALLER PLUS LOIN...

Livre : Paul Rascle, la grande histoire de l’infanterie française, des origines à nos jours, Privat, 2017

Vidéo : Immersion VBCI VPC,
Disponible sur : https://youtu.be/81wfiPEZso8

Source : https://blackcentraleurope.com/sources/1500-1750/lucas-cranach-the-elder-st-maurice-1520-25/