Raid saharien Autochenilles Citroën contre 6 roues Renault

Raid saharien Autochenilles Citroën contre 6 roues Renault

Dans les années 1920, le Général Estienne est à la recherche de véhicules pouvant remplacer les montures des unités méharistes en zone désertique.

Les progrès de l’automobile font naître le rêve d’ouvrir une route à travers le désert saharien. Six expéditions sont menées entre 1922 et 1925. Le Général Estienne se passionne pour ce nouveau défi auquel participent ses fils.


Document publicitaire sur la six roues Renault

Il s’intéresse d’abord aux systèmes à chenilles. Déçu par leurs performances sur terrain rocailleux, il demande à Louis Renault de concevoir un véhicule adapté au désert. Celui-ci met au point un modèle à 6 roues à pont arrière double, à grand débattement, dont les 4 roues arrières sont motrices. Des pneus basse pression permettent une bonne adhérence.

Le 25 janvier 1924, 3 voitures 6 roues de Renault se mesurent à 3 autochenilles Citroën sur la piste reliant Colomb-Béchar (Algérie) à Bourem (actuel Mali) soit 2400 km parcourus en 7 jours.

POUR ALLER PLUS LOIN…

Livre : Marie-Christine Rouxel, Renault en Afrique, croisières automobiles et raids aériens, 1901-1919, ETAI 2003

 

Source : fondation Berliet