Présentation du prototype de l’automitrailleuse légère (AML) Panhard en vallée de Chevreuse

Présentation du prototype de l’automitrailleuse légère (AML) Panhard en vallée de Chevreuse

La seconde guerre mondiale a montré que tous les engins avaient souffert en partie frontale. Pour dévier les projectiles et le souffle de explosions, l’automitrailleuse légère, présentée par Panhard a un avant caractéristique en forme d’étrave.

L’AML est un petit engin blindé à 4 roues pour 3 hommes. Elle se comporte bien en terrain varié et peut franchir des fossés de 0,80 m et des pentes à 60%. Le moteur à plat de 90 CV et 4 cylindres type 4 HD, est situé à l’arrière.


1

1. Une AML 90 lors d’un détachement d’instruction opérationnelle (DIO) « combat des blindés » au Togo, en 2014.

Elle fait ses débuts opérationnels en 1961 pour des missions comme le maintien de l’ordre, la sécurisation des itinéraires ou la reconnaissance. Elle est aérotransportable. L’AML 60 est équipée d’un mortier et l’AML 90 d’un canon. Les réductions de commandes de l’armée française incitent le fabricant à se tourner avec succès vers l’exportation. Une trentaine de pays s’en équipent et 1600 exemplaires sont faits sous licence en Afrique du Sud sous le nom d’Eland. Adaptée dans de nombreuses versions, l’AML a été vendue à 4000 exemplaires. Retirée du service dans les années 1990, elle reste opérationnelle dans plusieurs pays d’Afrique.

POUR ALLER PLUS LOIN…

Livre : Christopher F. Foss, Encyclopédie des blindés, Elsevier, 1978

Article : Site internet des chars français, 1961 PANHARD AML 90, disponible sur https://www.chars-francais.net/2015/index.php/engins-blindes/blindes-a-roues?task=view&id=28

Source photo : Ministère de la Défense https://www.defense.gouv.fr/ema/forces-prepositionnees/senegal/actualites/efs-un-dio-blinde-au-togo