réparation arquus
maintenance, |

2020 : Une année exceptionnelle pour les activités de réparation industrielle d’Arquus

2020 est une année exceptionnelle pour les activités Soutien d’Arquus. Tous programmes confondus, l’entreprise a mené à bien la rénovation de 508 véhicules cette année, ainsi que celle de plus de 2500 organes. Ces activités ont représenté près de 30% de la charge industrielle totale d’Arquus, une part qui croît d’année en année.

Le contrat des Réparations Industrielles Privées (RIP) est rempli pour Arquus en 2020, avec des objectifs industriels non seulement tenus, mais augmentés en cours d’année sur de nombreux programmes. L’appareil industriel a fait preuve de sa résilience au profit des forces, en limitant le temps d’arrêt des activités dû à l’adaptation aux nouvelles conditions sanitaires, et en adaptant le planning des activités pour parvenir aux attendus.

Ces résultats sont à mettre au crédit de l’investissement des équipes RIP d’Arquus tout au long de l’année, sur tous les sites et sur tous les programmes. Ils témoignent également des relations de confiance qui unissent Arquus, la SIMMT et le SMITer, au profit de la Disponibilité Technique Opérationnelle (DTO) des matériels terrestres.

125 GBC180 rénovés en 2020

Depuis 2014, le site Arquus de Limoges prend en charge des opérations de réparation industrielle sur des GBC180. Fruit d’un programme de rénovation du GBC8KT de Berliet, le GBC180 est au cœur de la logistique de l’armée de Terre, avec 5.000 véhicules en service en 2021. Au fil des années, le site a développé une expertise unique sur la rénovation des GBC180, acquise en lien étroit avec les équipes du SMITer. La structure actuelle, adaptable en fonction des besoins de l’institution, représente dix postes de travail.

L’objectif initial pour l’année 2020 était de 125 véhicules rénovés. Malgré le développement de la crise sanitaire et un arrêt pour raisons de sécurité de 6 semaines, l’objectif a été maintenu en accord avec la SIMMT afin d’accompagner au mieux l’effort des armées au plus fort de la crise. Les 30 premiers GBC180 ont ainsi pu être remis aux forces dès avril 2020, et ensuite déployés en opérations. En complément de ces 125 rénovations, Arquus a par ailleurs pris en charge à la demande de la SIMMT des réparations plus légères sur 13 autres GBC180, également réalisées sur le site de Limoges.

En 2019, 150 véhicules avaient été mis à disposition, conformément aux engagements. Avec cette nouvelle série, le total de GBC180 rénovés à Limoges dépasse les 675 depuis 2015 et les premières livraisons.

gbc 180

GBC180 en cours de rénovation sur le site de Limoges

PVP et VBL réparés à Marolles

L’usine de Marolles-en-Hurepoix contribue également aux opérations de rénovation des GBC180, avec la prise en charge d’organes mécaniques, dont les boîtes de transfert. L’objectif de réparation initial de 150 boîtes de transfert a été maintenu malgré la situation sanitaire, puis augmenté, à la demande de la SIMMT. Malgré le COVID, 160 boîtes de transfert ont été rénovées et remises aux forces avant la fin de l’année.

Marolles prend également en charge depuis 2004 la réparation d’organes mécaniques (moteurs, ponts, réducteurs, boîtes de transfert…) pour les VBL et PVP de l’armée de Terre. Ces activités, menées en partenariats avec l’antenne du SMITer de Marolles, représentent la rénovation complète de plus de 500 organes par an.

Marolles assure enfin la réparation de PVP depuis 2018, avec 44 véhicules traités en 2020. Le site a notamment tenu à travailler le 11 novembre 2020 sur la ligne de rénovation PVP afin d’accélérer leur mise à disposition aux forces, dans un contexte de rythmes opérationnels très soutenu. Ces activités, qui devraient se poursuivre jusqu’en 2026, sont en cours de transfert vers le site de SaintNazaire.

vbl Marolles

VBL sur les lignes de Marolles-en-Hurepoix

Comment optimiser la Disponibilité Technique Opérationnelle des véhicules ?

Depuis 2006 et l’installation du Centre de Maintien en Condition Opérationnelle (CMCO) à Garchizy sur une ancienne base militaire, Arquus assure, en collaboration avec l’antenne du SMITer présente au CMCO, des prestations de réparation complète de VAB (Véhicule de l’Avant Blindé) au profit des forces. Avec 135 réalisations sur l’année, le site a dépassé en 2020 les 1000 VAB rénovés.

Depuis fin 2019, à la demande de la SIMMT et afin de permettre la maintenance des véhicules du parc d’entraînement et le délestage de main-d’œuvre des régiments, Arquus prend en charge de nouvelles prestations, plus opérationnelles et moins régénératrices. Ces activités, qui représentent 112 VAB en 2020, sont amenées à croître avec un objectif de 230 véhicules soutenus en 2021.

Toujours dans une optique de délestage de main-d’œuvre et d’optimisation de la Disponibilité Technique Opérationnelle des véhicules (DTO), Arquus assure la réparation d’organes de VAB. En 2020, le site de Limoges a ainsi pris en charge la rénovation de 200 trains, une activité qui continue en 2021, avec la possibilité d’augmenter les volumes. Ces rénovations de trains viennent s’ajouter à 600 autres réparations plus classiques, dont des moteurs, des boîtes de vitesse, des transmissions, des réducteurs et des ponts de VAB. Il s’agit là d’une véritable performance industrielle, qui vient souligner l’adaptabilité des sites et leur capacité à mener de front de très nombreux programmes.


VAB en rénovation à Garchizy

S'adapter toujours plus au besoin des forces

Arquus est en mesure de régénérer des véhicules à la carte et en fonction des souhaits du client, des réparations légères (freins, vidanges, filtres, courroies…) aux plus profondes (changement de pièces, rénovations ou améliorations systématiques). Ces capacités assurent le soutien dans la durée des matériels en service, y compris les plus âgés.

Ces nouvelles activités permettent une adaptation plus fine aux besoins des forces, de 200 heures pour des rénovations légères à 800h pour une régénération complète.

Garchizy prend également en charge depuis 2014 la maintenance curative profonde (MCP) du CBH385, réalisée en lien étroit avec le Service de l’Energie Opérationnelle (anciennement Service des Essences des Armées, SEA). Initialement prévue pour 40 véhicules, la série a été étendue à 50 camions, dont le dernier a été présenté au dernier trimestre 2020. Ces opérations de MCP ont permis de redonner un grand potentiel à des véhicules à l’importance cruciale en opérations extérieures, à la plus grande satisfaction des forces.

Enfin, 10 TRM10000CLD ont été rénovés sur le site de Garchizy en 2020, sur un objectif fixé en cours d’année à 12 véhicules. Cette activité, menée en partenariat avec la 12e BSMAT de NeuvyPailloux, est actuellement en cours de transfert vers Saint-Nazaire.

Collaborer avec la SImmt et le SMITER

A Saint-Nazaire, 33 VLRA 1 devaient être rénovés en 2020, un objectif monté à 37 en début d’année. Malgré le COVID, la décision a été prise de confirmer cet objectif et même de prendre en charge des VLRA supplémentaires, avec des réparations plus légères, pour un total de 41 véhicules et remorques.

Les équipes de réparation ont rencontré de nombreux problèmes techniques et obsolescences supplémentaires, qui ont conduit à quelques retards sur ce nouvel objectif. Au total, 29 véhicules ont été remis aux forces en 2020, les 12 restants étant livrés au début de l’année 2021. Ce résultat est le fruit d’un véritable travail d’équipe entre Arquus, la SIMMT et l’antenne du SMITer de Marolles, avec un partage d’expérience, une mise à disposition de véhicules et de stocks de pièces afin d’assurer le retour le plus rapide possible des VLRA au sein des unités.

le programme RIP des TRM2000

Saint-Nazaire est également en charge du programme de rénovation des TRM2000. Le programme de Réparation Industrielle Privée (RIP) du TRM2000 est le 7e programme de soutien camion pris en charge par Arquus, après les six programmes RIP compris dans le contrat MSSPL (Marché de Soutien en Service Poids Lourds). Il est le fruit d’une étroite collaboration avec la SIMMT, le SMITer, le Bureau Conduite des Contrats et Partenariats Industriels (BCCP) et la 13e Base de Soutien du MATériel (BSMAT).

Ce programme RIP vise à prolonger la durée de vie opérationnelle des TRM2000, entrés en service entre 1982 et 1992, et qui comptent ainsi aujourd’hui entre 28 et 38 ans de service sur les théâtres d’opérations les plus exigeants. Ces véhicules tactiques sont très appréciés des forces pour leur légèreté, leur compacité et leur mobilité. Fonctionnels et efficaces, ils sont maintenant destinés aux unités et opérations d’outremer. Le 13 janvier 2020, les 15 premiers TRM 2000 avaient été présentés à la SIMMT et perçus en mai 2020 par le RIMAP-NC (Régiment d’Infanterie de Marine du Pacifique – Nouvelle-Calédonie)

Sur l’année 2020, l’objectif était de 67 TRM2000 rénovés. 57 ont été effectivement présentés à la SIMMT, après une année de montée en puissance sur la maîtrise technique et le soutien du véhicule. Pour pallier certaines obsolescences, une toute nouvelle activité de prélèvement a été ponctuellement mise en place, qui permettra d’assurer la mise à disposition de pièces pour les armées et le réseau de concessions Arquus. Le léger retard pris sur les objectifs de 2020 devrait être soldé en 2021 afin de parvenir aux 200 TRM2000 prévus par le programme. Le 100e TRM2000 a été mis en ligne le 21 janvier 2021.

TRM 20000

Ligne de production des TRM2000 à Saint-Nazaire

TRM 10000 : Saint-Nazaire devient le nouveau centre de maintenance opérationnelle

Les objectifs pour 2020 comprenaient également la livraison de 6 camions logistiques lourds TRM10000 APD. Un véhicule a été réalisé à Garchizy et les cinq autres à Saint-Nazaire, conformément aux engagements. Les prochaines réparations de TRM10000 conduites par Arquus auront toutes lieu sur le site de Saint-Nazaire.

Le site Arquus de Saint-Nazaire est d’ailleurs en train de mettre en place une nouvelle ligne capable de prendre en charge 150 GBC180 par an. Cette ligne devrait reprendre à horizon 2022 les activités de rénovation actuellement menées à Limoges.

Avec ces nouvelles capacités, le site de Saint-Nazaire se spécialise et devient le nouveau Centre d’Expertise de la Maintenance Opérationnelle d’Arquus. A ce titre, le site aura la responsabilité de l’ensemble des activités de rénovation conduites sur les flottes et tous les matériels soutenus par l’entreprise, du VBL au TRM10000. La production de véhicules neufs jusque-là réalisée à SaintNazaire sera par la même occasion transférée à Limoges, à l’exception de la ligne VT4.

saint-nazaire

Saint-Nazaire, le nouveau Centre d’Expertise de la Maintenance Opérationnelle d’Arquus

Les grands défis de MCO de demain

La Réparation Industrielle Privée participe à la transformation du MCO terrestre, au profit des forces. Dans le cadre de cette transformation, Arquus prend en charge une partie de la maintenance autrefois réalisée par les armées elles-mêmes. Ces activités se font en coopération avec l’armée de Terre, à commencer par la SIMMT et le SMITer.

En assurant la régénération d’équipements au profit des forces et en permettant au combattant de se concentrer sur les missions qui sont au cœur de son engagement et de se projeter sur l’avenir opérationnel, Arquus participe à la réalisation de la vision stratégique de l’armée de Terre pour 2030.

Ce partenariat permet de préparer aujourd’hui les réponses aux grands défis du MCO de demain, notamment en matière de dimensionnement des infrastructures, de flux logistiques et d’organisation du soutien. A ces défis, Arquus peut répondre par son savoir-faire en matière de maintenance et ses efforts dans la gestion des obsolescences, qui lui permettent de faire croître en fonction des besoins opérationnels le volume des activités réalisables au profit de l’armée de Terre.

Faire preuve de réactivité et de résillience


Cette organisation industrielle a fait la preuve en cette année particulière de son efficacité, sa réactivité et sa résilience au profit de l’armée de Terre. Ces activités se sont déroulées en parfaite coopération avec la SIMMT, le SMITer et dans une véritable relation de confiance.

Les Réparations Industrielles Privées représentent aujourd’hui près de 30% de la charge industrielle totale d’Arquus. Il s’agit d’une activité en croissance régulière depuis 2014 et les premières RIP menées avec succès sur les GBC180 et les CBH385, qui ont prouvé l’intérêt de tels programmes.

L’essence des RIP est de fournir aux armées des capacités et du potentiel par la rénovation et non par l’achat de matériels neufs, en mettant en commun les savoir-faire, les stocks et les idées. Véritable partenariat entre la SIMMT, l’EM SMITer, les BSMAT et Arquus, ces opérations de RIP se font main dans la main, avec une relation proche, des liens forts et un enrichissement mutuel, dans le meilleur intérêt des forces.

Sur le TRM2000, par exemple, la montée en compétence s’est faite en parallèle chez Arquus et à la 13e BSMAT, chaque entité rénovant 15 véhicules sur l’année 2019. RIP est au cœur de l’esprit militaire, par son équilibre entre rusticité, audace, expérimentation et mise en commun des expertises.

Ces véhicules, du GBC180 au TRM10000, offrent des capacités uniques et aujourd’hui indispensables sur le terrain, qui nécessitent un effort particulier de l’institution comme de l’industrie en attendant leur remplacement par une génération future. Ces véhicules, qui portent au quotidien une part essentielle de la logistique et des moyens de l’armée de Terre, continueront une fois rénovés à porter cette part dans les opérations futures, passant partout où les autres s’arrêtent.

Arquus est partenaire de la SIMMT depuis la signature de la charte du MCO terrestre en novembre 2019. Cette charte a pour objectif de renforcer les liens entre les armées et ses partenaires industriels, au profit des forces.

/sites/default/files/2021-02/CP%20Arquus%20-%202020%2C%20une%20ann%C3%A9e%20exceptionnelle%20pour%20les%20activit%C3%A9s%20de%20r%C3%A9novation%20d%27Arquus.pdf
popin Newsletter
Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter
close popin Newsletter