Les origines de l’Armis Equus

Les origines de l’Armis Equus

Arquus tire ses origines du cheval d’armes, Armis Equus. Cette appellation évoque des générations de batailles à dos de cheval, plus fidèle compagnon des soldats et des officiers, depuis l’antiquité jusqu’aux premiers chars


Le cheval devint allié des guerriers il y a bien longtemps, entre 4 000 et 3 000 ans avant J.-C. en Eurasie, comme en témoigne une illustration sumérienne d’une scène de guerre datée de 2 500 avant J.-C. En 360 avant J.-C., bien que ce ne soit pas le premier, Xénophon, général de cavalerie et philosophe grec, a rédigé un traité sur la cavalerie et l’équitation. Cependant, ce ne sera qu’avec l’invention de la selle, de l’étrier, du mors, du licol, et du collier d’épaule pour les chevaux de trait, que leur efficacité sur les champs de bataille prendra son élan.

Au début du XXe siècle, les chars blindés ont successivement pris la place de la cavalerie sur les champs de batailles, d’où l’appellation de l’Arme Blindée Cavalerie (ABC)