Les camions ont fort à faire…

Les camions ont fort à faire…

Alors que les événements de mai 1968 secouent la société française, les échauffourées entre contestataires et forces de l’ordre font de nombreux dégâts.

Voitures renversées ou incendiées, pavés arrachés pour servir de projectiles ou pour monter des barricades, vitrines éventrées, panneaux jetés à terre etc…la liste des dégradations est longue.


Les unités du 5e régiment du Génie participent au déblaiement des rues de Paris. Source ECPAD

Pendant la grève, les militaires sont mis à contribution pour assurer le ramassage des ordures au volant des camions de la ville, et le transport des parisiens dans des camions bâchés. Pour déblayer les rues et réparer les nombreux dégâts infligés aux chaussées, le 5e régiment du Génie est réquisitionné. Il utilise notamment des camions Berliet GBC 8 MK 6X6, équipés de bennes Marrel à bords inférieurs arrondis.
Le modèle à benne du GBC 8 MK est celui qui reste en service le plus longtemps jusqu’à son remplacement par le GBC 8 KT, ancêtre du GBC 180.

POUR ALLER PLUS LOIN…

Livre : Charles Diaz, Mémoire de police dans la tourmente de mai 68, Archives de la préfecture de police de Paris, Textuel, 2017

Photographies : ECPAD, Participation de l’armée aux transports de remplacement et au déblaiement des rues de paris en mai 1968. http://archives.ecpad.fr/participation-de-larmee-aux-transports-de-remplacement-et-au-deblaiement-des-rues-de-paris-en-mai-1968