Le général Lyautey se déplace au Maroc en automitrailleuse

Le général Lyautey se déplace au Maroc en automitrailleuse

Le traité de Fès du 30 mars 1912 établit le protectorat français au Maroc et un mois plus tard, le général Lyautey est nommé résident général de ce pays qu’il connaît très bien.

En 1907, Lyautey a déjà expérimenté avec satisfaction la mitrailleuse automobile conçue par le capitaine Genty à partir d’une Panhard de 1904. Celle-ci ayant été accidentée, d’autres constructeurs, comme Clément-Bayard, sont sollicités pour la remplacer.


Illustration de l’automitrailleuse transportant le général Lyautey jusqu’à Marrakech.

Mais leurs modèles ne résistent pas aux contraintes du terrain. En 1911, le commandement réclame à Panhard 3 automitrailleuses « Genty » (24 CV, 1200 kg, pouvant aller jusqu’à 70 km/h). Les établissements Panhard se mettent au travail dans l’urgence et en moins de 3 semaines la première voiture est livrée, montrant l’adaptabilité du constructeur, chaleureusement félicité par le ministre de la Guerre Adolphe Messimy.

Au Maroc, l’automitrailleuse transporte et escorte les autorités à travers le pays comme le décrit le Petit Journal : « C’est en automitrailleuse qu’il a fait tout le voyage sous les yeux étonnés des cavaliers du désert ». Impressionnante, elle est surnommée localement « la Mahboula » qui signifie la « folle » ou la « fonceuse ».

POUR ALLER PLUS LOIN…

Livre : Alain Gougaud, L’Aube de la gloire, les autos mitrailleuses et les chars français pendant la grande guerre, Océbur, 1987

Source photo : le petit journal, 13/10/1912