L’armée française choisit le véhicule de l’avant blindé (VAB)

L’armée française choisit le véhicule de l’avant blindé (VAB)

Dans les années 1970, les troupes françaises ont un besoin impératif d’être équipées d’un véhicule de transport tout-terrain, assurant la protection des équipages grâce à un blindage complet.

Plusieurs constructeurs français (Berliet, Panhard et SAVIEM) engagent des études approfondies pour concevoir un véhicule de l’avant blindé. Une campagne d’essai est menée en 1973 et c’est finalement le VAB 4x4 de la SAVIEM qui est retenu par l’armée pour une commande de 4000 engins.


1

1. Des VAB en opération

Il s’agit du programme le plus important d'engins protégés depuis celui de la chenillette de ravitaillement Renault UE 31/37 des années 1930. En 1996, 5000 VAB avaient été livrés à 14 pays différents.

Le VAB se décline en plus d’une trentaine de versions différentes pour répondre à tous les besoins spécifiques et s’adapter aux nouvelles technologies. Il est encore largement employé dans l’armée française et fait partie de ses véhicules «emblématiques ».

POUR ALLER PLUS LOIN…

Video, tests avec le VAB ULTIMA, disponible sur https://www.youtube.com/watch?v=qAXN7P5q8dU

Livre : Jonathan Cany, VAB, l’histoire d’un blindé hors du commun, édition Cany, 2014.

Source photo : Ministère des armées