L'allumage par incandescence, brevet déposé par Panhard & Levassor

L'allumage par incandescence, brevet déposé par Panhard & Levassor

L’allumage par brûleurs fonctionnait irrégulièrement, c’est pourquoi Emile Levassor a mis au point l’allumage par incandescence, brevet déposé par Panhard et Levassor, le 24 août 1891.    

Sur les premiers moteurs était utilisé l’allumage par brûleurs qui consistait à frotter une lame de platine chauffée à rouge par un brûleur.

Levassor s’employa dès 1890 à la mise au point de la première automobile PANHARD et c’est après des essais qui durèrent 18 mois environ et la mise au point d’un système d’allumage par incandescence du moteur PANHARD fabriqué sous licence Daimler qu’ils décidèrent de lancer pour la première fois au monde, une série de trente véritables voitures dont les six premiers exemplaires furent livrés en 1891.

La bougie d'allumage tire son nom du système d'allumage des anciens moteurs, où une mèche incandescente provoquait la combustion du mélange, rappelant ainsi les bougies d'éclairage.


Voiture Panhard – Levassor de quatre chevaux ayant gagné la cours Paris-Bordeaux, conduite par M. Levassor, 1895
Crédit photo : Benoit Charette