La maintenance, un enjeu crucial pour les armées

La maintenance, un enjeu crucial pour les armées

Le projet de transformation du Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) terrestre prévoit le « délestage » d’une partie conséquente de la maintenance industrielle, dans laquelle Arquus est un acteur majeur. Nous innovons en ce sens en nous appuyant notamment sur le eSoutien, qui offre des solutions basées sur l’analyse des données historiques, le développement de HUMS (Health and Usage Monitoring System) et d’outils d’aide à la décision. Nous développons aussi une assistance à distance grâce à des lunettes connectées. Demain, la maintenance prédictive et la fabrication additive – via l’impression 3D de pièces de rechange sur le terrain – offrent l’espoir d’alléger la logistique en opération et d’optimiser la supply chain.

« La loi de programmation militaire porte des objectifs en matière de normes d’activités… À cette fin, elle prévoit un effort sur l’entretien programmé des matériels. »
Général Bosser, Chef d’État-major de l’Armée de Terre

Optimiser le Maintien et la Disponibilité Techniques Opérationnelles

Dès le développement, la prise en compte de la maintenabilité des matériels et la maîtrise des coûts de soutien est un impératif prégnant. Nous avons la capacité de définir une organisation de soutien pour respecter un engagement de Disponibilité Technique Opérationnelle (DTO) : dimensionnement des stocks, flux logistiques…


Une offre complète

La maintenance et les réparations sont le cœur de métier du Maintien en condition opérationnelle (MCO). Arquus dispose d’une offre qui couvre l’ensemble des besoins et des niveaux techniques d’intervention :

  •  maintenance opérationnelle des matériels dans le réseau mondial du Groupe Volvo ou par nos équipes de maintenanciers mobiles,
  •  forfaits flexibles de rénovation d’organes ou de véhicules dans nos usines ou chez nos clients (outillages, processus et compétences).

« Arquus a développé une offre d’ateliers semi-mobiles projetables, destinés à assurer le MCO des véhicules sur les théâtres d’opérations. »

Réactivité et professionnalisme

Nos équipes d’experts, notre hotline client, nos diagnostics et nos outils à la pointe de la technologie nous permettent d’intervenir rapidement auprès de nos clients. Notre offre permet également de renforcer les capacités locales de soutien et de modernisation par la formation des personnels.

Une chaîne logistique réactive permet, bien sûr, de réaliser des approvisionnements rapides face aux besoins opérationnels. Mais aussi de garantir, dès le développement, la maintenabilité des matériels et la maîtrise des coûts de soutien. Nous savons modéliser un système de soutien pour respecter un engagement de Disponibilité Technique Opérationnelle (DTO) : dimensionnement de stocks, flux logistiques…


De nouveaux outils

Le eSoutien n’est pas une préoccupation nouvelle pour Arquus. La réflexion et les investissements dans les technologies Health Usage Monitoring Systems (HUMS) ont commencé dès 2009 et ont abouti à une offre de eSoutien constituée de 3 briques technologiques :

  •  analyse de données (Feedback analysis),
  •  HUMS (Health and Usage Monitoring System),
  •  aide à la décision pour la maintenance.

Au-delà des données statiques associées à la première brique, la brique HUMS permet de surveiller de façon dynamique l’état de santé de différentes fonctions du véhicule. En s’appuyant sur ces deux premières briques, la dernière étape va consister à proposer un outil d’aide à la décision pour la maintenance. L’objectif est d’être en capacité d’adapter dynamiquement le plan de maintenance selon l’état de santé des fonctions du véhicule et des spécificités des missions à venir.

L’ETO (Étude Technico-Opérationnelle) Prophète doit ainsi permettre d’assurer une DTO optimisée en opérations. Le HUMS, qui consiste à mettre des capteurs d’usure sur les organes des véhicules, évitera les changements de pièce ou d’organe et permettra de passer de la maintenance préventive à la maintenance prévisionnelle.


Et demain ?

Le télé diagnostic et la maintenance à distance via les lunettes connectées et hotlines liées à des bases de données permettront de guider le dépannage à distance. Enfin, de nouvelles technologies, comme celle des imprimantes 3D, contribueront à la gestion des obsolescences en permettant à terme la limitation des stocks.