Bataille de la Malmaison

Bataille de la Malmaison

La bataille de la Malmaison se déroule du 23 au 25 octobre 1917 durant la Première Guerre mondiale. Elle oppose la France à l’Empire allemand et est connue pour sa préparation d’artillerie qui en fait la plus forte de la Première Guerre mondiale jusqu’en 1943, à la bataille de Koursk.

Cette bataille est un succès français dans l’utilisation des chars Schneider et Saint-Chamond. Le char Saint-Chamond bien que plus grand et plus lourd que le char Schneider, atteint toutefois une meilleure vitesse de pointe sur terrain plat grâce à son moteur Panhard et Levassor sans soupapes, entraînant une génératrice fournissant du courant à un moteur électrique par chenille.

Engagés afin d’appuyer les fantassins, les chars d’assauts ont donné grande satisfaction, l’issue de la bataille se soldant par un abandon des positions allemandes sur le plateau du Chemin des Dames et leur repli au nord de l’Ailette.

Cette bataille est remarquable non seulement pour son utilisation des chars, mais également pour l’illustration de la « méthode Pétain », méthode dite économe de la vie des soldats.


Char Saint-Chamond lors de la bataille de la Malmaison