ARQUUS, un acteur clef de la Loi de Programmation Militaire 2019-2025

Expert advice

ARQUUS, un acteur clef de la Loi de Programmation Militaire 2019-2025

Après les travaux de revue stratégique réalisés en 2017, la loi de programmation militaire (LPM) votée l’été dernier par le parlement, prévoit une hausse conséquente des crédits affectés à la Défense (+1,7Md€/an jusqu’en 2022, puis +3Md€/an a/c de 2023). Elle vise à donner aux armées les moyens de combler les déficits accumulés après des années de déconstruction, pour faire face aux menaces qui se durcissent partout dans le monde et se rapprochent jusque sur notre territoire national. Dans cette période de remontée en puissance, ARQUUS possède beaucoup d’arguments pour rester l’acteur majeur des matériels terrestres servis par l’armée française et ses partenaires étrangers.


Comme le montre l’illustration, la LPM s’articule pour l’armée de terre autour de quatre axes qui offrent à ARQUUS de multiples champs d’action :
 

  • des actions « à hauteur d’homme » qui visent à améliorer les conditions de vie, de traitement et d’engagement au combat du combattant individuel (MCO) et de sa famille. Sur cet axe, ARQUUS est spécifiquement présent à travers, d’une part son soutien aux blessés (programme OMEGA, ADO, Terre Fraternité) et aux orphelins (association 1x1), et d’autre part sa participation active à la réflexion et à l’enseignement de défense (chaire IHEDN, auditeurs Ecole de Guerre et IHEDN), enfin par ses différents partenariats (Musée de l’Armée, expositions…) ; toutes ces actions illustrent l’attachement d’ARQUUS au monde de la Défense et au soldat de l’armée française.
     
  • des actions de « réparation », c’est-à-dire de comblement des trous capacitaires apparus par manque de ressources au cours des 10 dernières années : maintenance d’un parc vétuste et sur-employé, remplacement des derniers canons automoteurs de 155 par des Caesar, revalorisation des Leclerc, accélération de la transformation du MCO… Sur ces points, ARQUUS est un acteur clef de la réparation et régénération des véhicules (VAB, GBC, VBL, PVP) ; il assure aussi la fourniture du porteur Caesar et la chaîne cinématique du VBCI.
     
  • des actions de « renouvellement des parcs » avec effort sur le segment médian : programme SCORPION (Griffon, Jaguar, Serval, VBAE), études sur les programmes futurs char et canon… Pointe d’effort de l’armée de terre, cet axe mobilise ARQUUS, principalement sur le programme SCORPION (mobilité Griffon et Jaguar, tourelleau de l’ensemble du programme, y compris Leclerc rénovés et Serval, projet VBAE), sur le projet de renouvellement des parcs camions (logistiques et tactiques) et sur le remplacement de la P4 (par le VT4 dont les livraisons ont commencé), tout en restant prêt à participer au système du char futur. 
     
  • un accent prononcé sur l’innovation dans tous les domaines, avec la création d’une Agence Innovation Défense, dotée de ressources et de procédures dédiées. C’est l’opportunité pour ARQUUS de promouvoir ses recherches et études sur le convoi intelligent (ou patrolling), la remorque autonome, le véhicule télé-opéré, les économies d’énergie, ou encore la maintenance prédictive ou le diagnostic à distance…
     

ARQUUS, à travers les différentes marques reçues en héritage, est le fournisseur principal de l’armée de terre, notamment sur les segments médians et légers, depuis la 1ère guerre mondiale ; avec l’arrivée des matériels de 3ème génération dans les années 1980, et 25000 véhicules à roues dans l’Armée de Terre, ARQUUS assure ainsi aujourd’hui le soutien de plus de 90% de son parc.

La LPM 2019-2025 doit permettre à ARQUUS de rester pour les 30 années à venir le leader européen des véhicules blindés médians, au service des armées françaises et des armées partenaires dans le monde.